Examen annuel de santé

Pour un furet, chaque année de vie correspond environ à 8 années humaines, c’est pourquoi nous recommandons un examen annuel jusqu’à l’âge de 4-5 ans, puis deux examens par année.

Le furet se vaccine contre la maladie de Carré et éventuellement la rage pour les mêmes raisons légales que les autres carnivores domestiques.

Nous proposons des bilans seniors dès l’âge de 4 ans (prise de sang, échographie abdominale, échocardiographie).

Principales affections prises en charge chez le furet

Le furet de compagnie peut vivre en liberté totale si son environnement est adapté pour éviter les accidents domestiques.

Dans tous les cas, il doit être déparasité en même temps que les autres animaux de la maison. La vermifugation est importante, surtout chez les furetons (coccidiose).

Les principales maladies à rechercher chez le furet sont l’insulinome, la maladie surrénalienne, le lymphome et les cardiopathies.

La stérilisation chirurgicale du furet est un facteur favorisant majeur de la maladie surrénalienne, aussi bien chez les mâles que chez les femelles. La pose d’implant à base de desloréline est dorénavant préférable.

L’apparition croissante de maladies digestives d’origine virale chez le furet est un problème majeur. Les coronavirus entéritiques et systémiques sont en effet très contagieux et leur dépistage complexe.


Conseils Alimentation

La majorité des furets ont une ration alimentaire inadaptée favorisant notamment les gastrites chroniques et l’insulinome.

Différents types d'alimentation sont possibles pour les furets (ménager, proies, croquettes).

Quels que soient les choix, leur alimentation doit être d'origine animale, et de haute valeur biologique.

Leur tube digestif étant très court, ils doivent pouvoir bénéficier d'environ 9 à 10 repas par jour. Ils savent très bien réguler leur appétit, donc une distribution à volonté est possible. À l'inverse, une distribution en 2 ou 3 repas est déconseillée.

L’alimentation en croquettes est très pratique, cependant il faut leur réserver des croquettes de haute qualité "spécial furet" ou "chaton".

L’alimentation à base de proies entières (poussins de 1 jour, souris, cailles) consommées intégralement recrée la consommation de l’animal sauvage. Il est complet.

L’alimentation à base de de carcasses de volaille ou de type BARF nécessite une complémentation vitaminique appropriée et demande des conditions de conservation irréprochable.

Vaccination

Maladie de Carré | Rage

Implant

Sous anesthésie flash

Imagerie Médicale

Radiographie | Echographie | Scanner

Furets